CDI

Economiste politiques publiques pour l'évaluation des engagements liés au climat et à l'environnement

CIRAD

Date de début : 04/06/2024
Lieu : Montpellier
Salaire : à partir de 31K€

Mission

Le CIRAD recrute un.e Économiste des politiques publiques pour l'évaluation des engagements nationaux en faveur du climat et l’environnement des pays du Sud

L’objectif du poste est d'évaluer les conséquences économiques et sociales des politiques publiques mises en œuvre (ex post) et projetées (ex ante) par les pays du sud pour la préservation de l’environnement, l’adaptation aux impacts du changement climatique et la réduction des émissions de gaz à effet de serre, avec une attention particulière pour les conséquences sur les secteurs agricoles et forestiers ainsi que pour les ménages ruraux. Ces travaux s’intéresseront en priorité aux politiques et mesures déjà mises en place, aux contributions déterminées au niveau national (CDN) dans le cadre de l’accord de Paris, ainsi qu’aux autres engagements sur le climat et l’environnement que les pays sont susceptibles de formuler (objectif « zéro émission nette » à long terme, par exemple).

Les enjeux scientifiques du poste couvrent en particulier l’évaluation des co-bénéfices ou des effets adverses des politiques et mesures étudiées, et plus largement leurs interactions avec les autres objectifs de développement, par exemple en matière de sécurité alimentaire ; l’analyse de l'équité distributive et intergénérationnelle, avec une attention particulière portée aux communautés les plus vulnérables ; la compréhension des effets d'échelle, avec une attention particulière portée aux effets de diffusion internationale (spillover), comme les fuites d'émissions ou les changements indirects d'usages des terres.

Les résultats de recherche ont pour vocation à informer la décision dans les pays concernés, contribuer aux processus internationaux comme le Global Stocktake de la CCNUCC, et nourrir les exercices prospectifs menés aux échelles nationales, régionales ou mondiales, ainsi que les travaux de l’IPBES et du GIEC.

La méthodologie envisagée repose en premier lieu sur le développement de nouveaux modèles macroéconomiques et/ou l’adaptation des modèles existants au Cired (Imaclim, GlobAgri, Agribiom, NLU, Biodiva) en vue de simuler l’impact des politiques climatiques et environnementales sur une série d’indicateurs couvrant les dimensions alimentaires, environnementales et économiques. Des développements méthodologiques significatifs seront à réaliser, tant en termes de représentation des mécanismes spécifiques aux pays étudiés (par exemple part de l’économie informelle, ou interactions entre secteur agricole et autres secteurs économiques) qu’en termes d’acquisition / construction de données.
La mise en œuvre de ces outils de modélisation s’intégrera autant que possible dans le cadre de démarches participatives permettant un dialogue[DG1]  avec les décideurs des pays du Sud. D’autres méthodologies pourront être utilisées en fonction des thématiques et des demandes par les partenaires du Sud (économétrie, analyse spatiale etc.)

Profil

Titulaire d’un doctorat en économie avec une spécialisation en évaluation des politiques publiques. Vous disposez de compétences démontrées en modélisation macroéconomique. Vous avez également une bonne connaissance des enjeux environnementaux et de développement. Vous avez enfin un intérêt pour les pays tropicaux et méditerranéens, et une capacité d’échange avec d’autres disciplines (agronomie, climatologie, écologie et géographie notamment) et de travail en équipe.

Une excellente maitrise de l’anglais est requise.

Le poste est basé à Nogent-sur-Marne ou à Montpellier.

Compétences

Titulaire d’un doctorat en économie avec une spécialisation en évaluation des politiques publiques.

Une excellente maitrise de l’anglais est requise.

Mise à jour il y a 10 jours
Top